Pension

Les Crinières en Friche vous proposent de prendre votre cheval en pension à partir du printemps 2018. Les différentes formules sont détaillées dans l'onglet "Tarifs"

 

La pension est gérée selon 3 axes :

 

- le respect des besoins fondamentaux du cheval 

- les soins alternatifs

- l'agro-écologie

Schéma de la première Equi-Piste ouverte sur la structure
Schéma de la première Equi-Piste ouverte sur la structure

- Respecter les Besoins Fondamentaux du cheval -

1- Vie en troupeau

 

Le cheval est un animal grégaire, qui naturellement vit en groupe. Ici le troupeau est mixte (juments et hongres sont mélangés), et son noyau (8 équidés) est stable.

Plusieurs années d'expérience et d'observation m'ont permis de comprendre que la mixité et un grand nombre d'individus (entre 10 et 20 chevaux environ) dans le groupe est très bénéfique : chaque cheval a la possibilité de côtoyer le congénère qu'il souhaite, d'en changer ou de se mettre à l'écart du groupe ; il est primordial pour cela de disposer suffisamment de ressources alimentaires dans le lieu de vie pour qu'il n'y ait pas de conflits.

Ainsi, des binômes ou des petits groupes se forment au sein du troupeau, de façon fluide.

 

Chaque nouveau cheval est introduit après une période en paddock d'intégration, afin de lui permettre de faire connaissance avec ses futurs colocataires en toute sécurité. Ce paddock est également utilisé comme infirmerie, afin de ne pas isoler le cheval en convalescence de son groupe. 


2- Alimentation continue et adaptée à chacun :

 

Le cheval a besoin de manger entre 16h et 18h par jour pour être en bonne santé. Ici, votre cheval sera donc nourri au foin à volonté ou à l'herbe en fonction de la saison. 

 

Plusieurs formules sont possibles en plus en fonctions de ses besoins :

 

- une complémentation en minéraux, plantes et / ou probiotiques 

 

- une ration adaptée avec des aliments sans céréales de qualité (Pavo, St Hippolyt), un complément alimentaire ponctuel... qu'il soit rustique ou près du sang, ces options sont flexibles, à la carte et discutées avec chaque propriétaire avant leur mise en place. 


3- Déplacements favorisés

Le cheval est un animal marcheur, qui peut se déplacer environ 30km par jour dans la nature. 

Notre troupeau vit en Equi-Pistes : les différentes ressources (alimentation, eau, abri, etc.) sont éloignées les unes des autres ; et les zones d'intérêt / les ressources sont reliées entre elles par des pistes, favorisant les déplacements, sans les contraindre. 


4- Sécurité :

Il est complexe d'offrir un environnement proche du naturel à nos équidés, en trouvant l'équilibre entre les laisser se débrouiller en totale autonomie, et les envelopper dans du papier bulle ! En faisant ce choix pour leur bien-être, on doit aussi être prêt à accepter parfois des morsures, des bobos divers et variés... qu'ils n'auraient certainement pas en vivant en box 24h/24 ou en paddock individuel . Nous prenons ces risques au sérieux, et nous efforçons de les limiter au maximum.

 

Une surveillance quotidienne et des clôtures de qualités sont mises en place pour veiller à la sécurité de vos chevaux. Les pistes et les parcours sont également réfléchies de façon à être enrichissantes mais pas dangereuses ! 

Enfin, nous accordons un soin particulier aux plantes toxiques (sénéçons, glands etc). 

 

Le lieu de vie est adapté avec suffisamment de ressources pour qu'il n'y ait pas de "laissé pour compte", de cheval isolé, souffre-douleur etc. Tant qu'il y a de la nourriture, des abris et de l'eau en quantité suffisante il n'y a pas de conflits. 

 

 


5- Adaptation à son environnement

Se rapprocher au maximum du naturel oui, mais surtout permettre au cheval d'être le plus confortable possible en fonction de ses besoins à lui !

 

Ici, pas de box ni de stabulation... les chevaux sont dehors toute l'année, quel que soit le temps. 

"Mais ils n'ont pas froid ??" Et bien non... tant qu'ils ont des abris naturels (ou non), pour couper le vent, le cheval s'adapte parfaitement aux changements de température, tant qu'il peut manger en continu et que son poil n'est pas tondu. Souvent la chaleur le fait plus souffrir que la pluie et le froid. 

Quelque soit la saison, nous permettons donc au troupeau de s'abriter dans des forêts, à l'abri de haies etc. En cas de cheval délicat, de maladie ou autre, il est possible de couvrir votre cheval et nous nous occupons de la gestion des couvertures (service compris). 

 

Des aménagements et améliorations en permanence : 

 

- Au fil du temps, les zones de nourrissage, d'abreuvoir et les pistes seront progressivement stabilisées pour éviter la boue en hiver. 

 

- Des rotations régulières permettent aux chevaux d'aller de pâture en pâture et de découvrir des environnements variés à chaque nouvelle ouverture. La propriété étant en 2 parties, le troupeau bénéficie de 2 pistes différentes, et plus de 18 hectares à explorer.

 

- Des pistes enrichies : bar à minéraux et plantes, zones de roulages, dénivelés, forêts ... rendent les circuits attractifs

 


- Privilégier les soins alternatifs -

Tout d'abord, qu'est-ce que ça veut dire  "soins alternatifs" ? Il s'agit tout simplement de tout ce qui n'est pas médecine allopathique ou conventionnelle. 

Cela consiste à chercher la cause d'une pathologie, plutôt que de soigner la conséquence. Pour cela il y a des approches très variées et complémentaires.

 

Sont pratiqués au quotidien sur la structure : 

 

- la communication animale, pour chaque intégration, pour comprendre un blocage, un coup de déprime...

 

- les soins énergétiques (en cas de coliques, pour remonter le système immunitaire, préparer un changement de saison)

 

- les soins de petits (ou gros) bobos à l'argile, huiles essentielles et EMA (bactéries positives). Pour traiter les plaies, les abcès etc. 

 

Nous nous entourons également de professionnels de confiance dans ce domaine qui vous seront conseillés si besoin : 

Ostéopathie, Shiatsu, Médecine Traditionnelle Chinoise, Kinésiologie... 

 

Mais évidemment, tout cela ne remplace pas le vétérinaire en cas de besoin ! 

- Agro-écologie et Permaculture -

Nous avons la chance d'avoir un espace grand et varié pour héberger nos chevaux. Cependant, il est primordial d'en prendre soin pour le préserver ! Pour cela nous nous inspirons des principes de l'agro-écologie et de la permaculture : 

 

Prendre soin de la terre - Prendre soin de l'humain et des chevaux - Partager équitablement 

 

 

Quelques mises en pratique actuelles et projets futurs (liste en constante amélioration !)

 

 

- Les pistes et de fréquentes rotations de pâtures limitent le tassement des sols, empêchent le sur-pâturage, l'apparition de zones de refus et d'adventices

 

- Une gestion raisonnée des vermifuges, pour protéger la vie microbienne du sol, les insectes coprophages, leurs prédateurs... et les intestins du cheval !

 

- Plantations d'arbres et de haies (si possible mellifères pour les abeilles) pour servir d'habitat à la faune, de fourrage aux chevaux

 

- La propriété est en réserve de chasse pour protéger la faune sauvage

 

- L'utilisation des crottins et du compostage des toilettes sèches qui serviront à fertiliser des plantations de légumes (aucun usage d'engrais ou de désherbant chimiques)

 

- Eviter l'usage des engins motorisés lorsque c'est possible

 

- Limiter la consommation d'eau, en utilisant une phyto-épuration, en récupérant l'eau de pluie

 

- Favoriser le tri et une politique de réduction des déchets sur la structure

 

- etc !